Ces deux termes sont aussi proches en orthographe qu’ils le sont dans leur sens puisque, dans les deux cas, ils signifient faire une pause en hiver. Cependant, il existe tout de même une nuance entre les deux.

L’hibernation correspond à un état léthargique profond dans lequel se trouvent certains animaux pendant l’hiver. Durant la période d’hibernation, le corps passe alors en hypothermie et les fonctions vitales sont ralenties : les battements du cœur diminuent, la température du corps baisse... Parmi les animaux qui pratiquent l’hibernation on peut retrouver : la marmotte, le loir, les hérissons, etc.

Concernant l’hivernation, l’origine de ce terme renvoie à l’expression utilisée pour parler d’objets qu’on met à l’abri durant l’hiver. Par exemple, ce mot était utilisé dans le temps pour décrire les bateaux qui hivernaient au port. Cependant, il est aussi possible d’employer ce terme pour certains êtres vivants. On peut alors dire que les vaches hivernent à l’étable en hiver. Ainsi, un animal qui hiverne garde ses fonctions vitales actives et, même si son activité est réduite, il peut se réveiller à tous moments : ils restent actifs et ne sont pas à l’arrêt.

Les animaux hivernants restent donc plus actifs que les hibernant et les femelles peuvent même donner naissance à des petits. Ainsi, l’ours est un hivernant contrairement à ce que la plupart des gens pensent, et non un hibernant !

Vous voulez des cookies ?
Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.
Accepter
Paramétrer

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver les cookies suivants. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
Enregistrer