Arctique et Antarctique partagent des différences notables. Mais les connaissez-vous ?

Le nom Arctique vient du grec ancien « árktos » signifiant « ours » et qui fait référence aux constellations de la petite et la grande ours situés près du pôle Nord céleste. Alors que l’Antarctique, signifie « opposé à l’Arctique » en grec.

Ces deux lieux, situés d’un bout à l’autre de la planète, diffèrent tant par leurs faunes, que par leurs températures et différence géologiques.

L’Arctique, situé autour du pôle Nord, est constitué uniquement de banquise et est situé relativement proche de différents pays. En revanche, l’Antarctique situé à l’hémisphère Sud est relativement éloigné d’autres pays. C’est pourquoi cette terre ne fût découverte que bien plus tard ! L’Antarctique est un continent à part entière car sous sa glace (qui recouvre 98% de son territoire) se trouve une croûte terrestre constituée de volcans et de montagnes.

En Arctique, la faune sauvage est plutôt développée avec différentes espèces présentes sur son territoire avec notamment des renards polaires, des rennes, des morses ou encore des ours polaires.

En revanche, en Antarctique, il y a une faible diversité de la faune. Ceci est dû au fait que cette terre éloignée de tout autre pays, n’a pas pu être colonisée par de nouvelles espèces. Cependant, certaines espèces y vivent en colonie comme par exemple les manchots empereurs.

Etant situés d’un pôle à l’autre de la planète, quand c’est l’hiver dans un hémisphère, c’est l’été pour l’autre pôle. Que ce soit pour l’Arctique ou l’Antarctique, les températures en hiver sont plutôt extrêmes. Cependant, c’est en Antarctique que les températures les plus froides ont été enregistrées, aux alentours de -20°C en moyennes. Et jusqu’à -55°C à la station de recherche Vostok située à 3500 mètres d’altitude. Ceci est dû à une combinaison de différents facteurs : l’altitude, un faible ensoleillement ou la présence d’un courant océanique glacial. En Arctique, en revanche, la moyenne annuelle se situe autour des -10°C car les amplitudes annuelles (différences entre les températures en été et en hiver) sont importantes.

Quant au peuplement des pôles, il faut savoir que l’histoire de la colonisation de ces deux endroits a un rôle à y jouer ! En effet, l’Arctique est un territoire plus peuplé que l’Antarctique car il a été découvert il y a bien longtemps ! Une population autochtone y est donc installée et a réussi à braver les conditions climatiques difficiles pour y vivre. Alors qu’en Antarctique, on ne retrouve que des bases scientifiques car sa colonisation ne s’est faite qu’en 1819 !

Ce sujet sur le froid vous intéresse ? Notre équipe aussi est passionnée pour répondre à vos questions sur le froid et nos gammes de produits.

Cet article s'associe à ces produits